Floriane Broyer & Pascal Damuseau

Photographies
mercredi 1er mars 2017
popularité : 43%

L’exposition est présentée à la galerie Wégimont du Churchill,
du lundi 27 février au vendredi 31 mars.
Vernissage le vendredi 3 mars à 18h30.

Floriane Broyer & Pascal Damuseau

« L’Autruche qui parle » est une série issue d’une double recherche : l’une introspective, d’une chose intérieure et difficilement descriptible, et l’autre d’un langage personnel, afin de lui donner forme. N’ayant pas les mots, l’image me permet de m’exprimer. Elle est matière de pensée pour toute une série de questions pour lesquelles je n’ai pas de réponse. La réalité étant si complexe à décrypter, je tente d’en retranscrire un portrait nuancé en ne cessant de la remettre en question. Je tends vers un acte photographique intuitif qui interroge l’existence même de ce qui est photographié. À cette série s’ajoutent de nouvelles images qui s’inscrivent dans la continuité. Ces dernières approfondissent l’approche introspective de ma double recherche mais explorent également un nouveau champ d’expérimentation.
Comme une évidence, elles se sont portées sur des réalités lointaines, qui nous dépassent, et qui font écho à notre rien intérieur et insondable...
Floriane Broyer

Floriane Broyer, de la série « L’autruche qui parle », 2015-2017.

D’abord, c’est une rencontre de paroles, deux histoires à des années d’intervalle. Une rencontre étrange, deux trajectoires concentriques, l’écoute de paroles qui n’osent pas se prononcer, la peur de la douleur enfouie. Et puis le lent coup de pied au fond de la piscine, des images qui éclairent le bout du tunnel, la lumière lointaine, parfois sous forme de reflets ou de mirages. Des images, encore des images qui tournent autour de la chose, qui s’épurent enfin, qui éclatent en morceaux, qui se reconstruisent et puis ce flot qui ne tarit pas pendant des mois. Une parole qui se libère enfin douloureusement, qui ose se dire, qui ose se laisser voir. Cette rencontre avec Floriane, assez improbable, elle existe bel et bien pourtant : nos images nous racontent et les siennes ne laissent pas beaucoup d’équivoque sur le sujet traité. Nos univers d’images si différents en apparence sont en fait issus d’une semblable blessure. Ce travail humain et photographique formidable m’a ému, beaucoup, et il continue à le faire.
Pascal Damuseau

Pascal Damuseau, st, sd (pour la série « Poids Plume »).

Au sein d’une même école (l’ESA Saint-Luc et sa section Photographie), au creux d’une même douleur mais avec une génération d’intervalle (l’un est professeur, l’autre jeune étudiante diplômée), deux sensibilités dialoguent, en quête d’une lumière à laquelle il a bien fallu apprendre à se passer de mots… Il arrive alors que le plomb se change en or par la grâce du regard, solitaire d’abord puis échangé - et les plumes laissées dans la bataille avec soi-même nous laissent, au bout du compte, enfin un peu plus légers…


Galerie du Cinéma Churchill, rue du Mouton Blanc à 4000 Liège
Galerie ouverte tous les jours de 14 à 24 heures, les week-ends et fériés de 12 à 24 heures
Renseignements Asbl WEGIMONT CULTURE
Gsm : 0477 38 98 35
info@wegimontculture.be